18 juin 2005

Cendres de lune (1986)

545487

L’album Cendres de lune est sans doute l’album le plus typique de Laurent Boutonnat, plus que de Mylène Farmer, ou plus que de Mylène Gautier, puisqu’on peut se demander si finalement Mylène Farmer ne serait pas comme un nom de groupe de Laurent et de Mylène …

Il est l’album que je ressens comme le plus opaque et peut-être aussi le plus difficile d’accès … L’âge de ce disque y est cependant fort probablement pour beaucoup … Les synthés et autres rythmes très eighties l’enveloppent d’une pellicule assez épaisse qu’il faut savoir ôter pour découvrir le véritable bijou qu’est cet album …

Comme la plupart des premiers albums des chanteurs de qualité, ce premier album est particulièrement dense : il est l’album de vingt ans de vie, alors que les suivants ne sont le reflet que de quelques années de l’entre-deux albums …

Cendres de lune n’est dont pas forcément un album mélodique ou aussi abouti que les suivants, la maturité en moins, mais il est l’un des plus touchants … Le regard posé sur le monde et la société est comparable à celui d’une enfant qui découvrirait les vices du monde dans lequel elle vit … Avec « Chloé », elle découvre le mort, avec « Maman a tort », elle « aime les plaisirs impolis », avec « Libertine », les plaisirs de la luxure … L’écriture qui est ici celle de Laurent perce l’attention de l’auditeur par des mots qui choquent de leur impertinence dans la bouche d’une enfant ! Cet album est celui des décalages, des paradoxes, qu’elle poursuivra dans la suite de sa carrière …

Posté par Juke Box à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cendres de lune (1986)

Nouveau commentaire