18 juin 2005

Ainsi soit-je ... (1988)

848778

L’album Cendres de lune se devait d’être un album fort et inédit … Ainsi soit-je … poursuit ce parcours, mais avec une meilleure maîtrise, due à la plume si particulière de Mylène … Cet album est l’album le plus représentatif de la Mylène « pré-Giorgino »  … Il est le fondateur du personnage qu’était le « Gentleman Farmer », personnage romantique puisque cet album l’est profondément au sens littéraire du terme … Il n’est plus le personnage psychotique et névrosé mais un personnage beaucoup plus subtil et incernable, mélange de mal-être et de perversité, vivant au milieu de ses auteurs de prédilections … Album d’un autre temps aussi … Tout droit sorti du XIXème siècle … Les thèmes sont ici ceux de Mylène plus que ceux de Laurent : on retrouve l’ambiguïté sexuelle (« Sans contrefaçon »), les idées doucement perverses avec « Pourvu qu’elles soient douces » (hymne à la sodomie, tout de même), mais aussi les idées noires et la mort, avec « Allan », « Jardin de Vienne » et « Ainsi soit-je … ». L’humour aussi, et l’autodérision avec « The Farmer’s conclusion » pour celle qu’on surnommait la ‘Vilaine Fermière’ …

Posté par Juke Box à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ainsi soit-je ... (1988)

Nouveau commentaire